Cuire du poulet : ne commettez pas cette erreur récurrente que l’on commet tous encore et encore !

La cuisson du poulet n’est pas aussi simple que certains peuvent le penser et elle est même assez complexe.

Poulet
Source : capture Pixabay

Généralement, les erreurs sont souvent les mêmes pour tous les Français puisque le poulet est trop cuit, sec ou encore brûlé.

Que ce soit à la poêle ou dans le four, il y a des conditions à respecter et cela vous évite d’entacher votre . Comme vous le savez sans doute, certaines cuissons peuvent être cancérogènes à cause des résidus que vous pouvez ingérer. La principale erreur commise par tout le monde concerne la température qui est trop élevée dans la plupart des cas.

Une cuisson rapide est vraiment problématique pour le poulet

Imaginons que vous avez pu sortir les blancs de poulet de votre réfrigérateur ou du congélateur avant de les cuire. Ils passent alors d’un environnement très froid à une poêle extrêmement chaude et il ne faut pas être un savant pour comprendre que le thermique est problématique. Il dénature alors votre aliment qui sera rapidement saisi et la cuisson ne sera pas homogène. C’est aussi la meilleure solution pour brûler votre poulet.

  • Quelques conditions sont à suivre pour que la cuisson de votre poulet ne soit pas désastreuse.
  • Il est conseillé de le laisser à température ambiante pour qu’il puisse s’acclimater plus aisément.
  • Si vous avez un poulet surgelé, passez-le au micro-ondes quelques minutes pour le décongeler, le goût sera nettement meilleur.
  • Pour que votre poulet soit bien savoureux, il est préférable d’avoir une température élevée et un temps plus court.
  • Par exemple, il est préférable de cuire votre poulet pendant 20 minutes à 220 degrés au lieu de 180 degrés pendant 40 minutes.

Ajoutez aussi des épices et, pour une cuisson au four, glissez quelques noisettes de beurre sous la peau. Vous aurez alors une texture plus goûteuse et il est possible de remplacer cet ingrédient par du miel. L’ail, le citron ainsi que le bouquet garni seront aussi vos meilleurs amis pour apporter une note savoureuse à votre poulet.

Si vous souhaitez prolonger la cuisson après les 20 minutes conseillées, il est judicieux de baisser la température, cela évite à la viande d’être agressée. De plus, cette dernière doit reposer à température ambiante pendant quelques minutes avant d’être servie à tous les convives. Elle peut ainsi se gorger de tout le jus et vous aurez un goût renversant.

Attention à cette erreur très désagréable pour la cuisson du poulet

Que ce soit pour des blancs, des hauts de cuisses ou carrément des cuisses de poulet, il est nécessaire de bien arroser la viande. Ce est valable pour le four et la poêle, car la surface aura tendance à sécher. Vous récupérez ainsi du jus de cuisson et vous arrosez votre poulet très régulièrement tout au long de la cuisson et il faut être généreux à chaque fois. Si vous n’avez pas de jus, il suffit d’ajouter un peu d’eau et cela permet aussi de déglacer tous les résidus pour avoir un jus de grande qualité qu’il sera possible d’utiliser lors de la dégustation.

Si vous souhaitez dorer votre poulet lors de la cuisson avec une mixture à base de miel par exemple, évitez de la renverser directement sur la peau par exemple. Il est préférable d’éviter cette erreur et d’utiliser un pinceau, cela permet de répartir cette préparation sur l’ensemble de la chair et le rendu sera nettement plus efficace. Enfin, pour que la cuisson soit parfaite, n’oubliez pas le poivre, le sel, et même quelques épices pour apporter une gourmandise supplémentaire.

Un dernier conseil pourrait vous aider, choisissez aussi des poulets élevés en plein air dont la nourriture a été à base de grain, la chair sera nettement plus tendre.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.