Jul : le collectif 13’Organisé sort un clip avec Didier Raoult en tant que dealer ! C’est impressionnant !

Dans le clip L’étoile sur le maillot du collectif de rappeurs, on voit apparaître un sosie du professeur Raoult, en train de s’adonner à des activités pas nettes…

Qui aurait pu imaginer dans un clip de rap ? Eh bien le collectif marseillais 13’Organisé oui apparemment. Le groupe formé par Jul et qui rassemble en tout 13 rappeurs a sorti un ce vendredi 9 octobre, et ça cartonne déjà. Dans l’un des clips intitulé L’étoile sur le , c’est un sosie de l’homme de science qui fait son apparition.

Un clip très remarqué à cause d’un personnage

Pour la sortie de l’album du 13 organisé, un clip a été diffusé sur YouTube. Il s’agit de L’étoile sur le maillot, un intitulé qui a été choisi en référence au football, notamment à la seule Ligue des champions remportée par l’Olympique de Marseille en 1993.

L’une des choses qui a fait tiquer les internautes, c’est la référence au directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, Didier Raoult. Une référence très claire d’ailleurs, puisque les artistes ont invité dans leur clip, un sosie du professeur Didier Raoult.

Habillé d’une blouse, d’une sacoche, avec des lunettes tout comme le véritable docteur, on voit le sosie qui ressemble de façon stupéfiante au véritable Didier Raoult, en bas d’un immeuble dans une attitude de dealer, pendant que le rappeur l’Algérino chante un passage : « A Marseille, ça vend du shit de la chloroquine ».

Cela rappelle le traitement controversé à l’hydroxychloroquine qu’avait préconisé le docteur marseillais au début de la pandémie de Covid-19. Rappelons que ce traitement avait été mis en doute et fortement critiqué par la communauté scientifique.

Un album phénomène qui remporte déjà du succès

A peine sorti que l’album 13’Organisé enregistre quelques millions de vues sur les réseaux sociaux. Notons que l’Étoile sur le maillot, est en fait le 2e single qui a été extrait de l’album sorti ce vendredi 9 octobre 2020 sur YouTube.

Pour ce qui est du collectif de rappeurs qui a pris pour nom de groupe, le 13’Organisé comme l’intitulé de ce 1er album, il a été formé sous l’initiative du rappeur Jul. Il s’est associé avec 12 autres artistes de la chanson urbaine française, et cela a fonctionné.

Alors que ce vendredi le clip l’étoile sur le maillot a été mis en ligne à 16 heures, il a déjà fait plus de 4 millions de vues seulement en un week-end. D’ailleurs, les chiffres de « 13 Organisé » ont de quoi donner le tournis. Cette compilation qui est 100% marseillaise, est un véritable disque de tous les records.

View this post on Instagram

?

A post shared by ??? ??? (@juldetp) on

Un autre morceau de l’album a également fait l’unanimité auprès des internautes. Il s’agit du clip « Bande Organisée » qui est resté également dans les records en étant le numéro 1 du chart Spotify. Il faut dire qu’il a eu 4,7 millions de Streams !

Concernant ‘’L’Etoile sur le maillot’’, on trouve dans le clip non seulement Jul et L’Algérino, mais également Alonzo, Sch, Stone Black, As, Le Rat Luciano, et Veazy. Une chose est sûre, l’album 13’Organisé cartonne vraiment avec en tête, « L’étoile sur le maillot ». Il collectionne plus d’un million d’écoutes en très peu de temps, pendant que les autres titres de l’album font environ 500 000 écoutes.

De plus, plusieurs titres de l’album sont très écoutés dont « Combien », « 13 balles » ou encore « Je suis Marseille ». Pour ces titres, l’écoute s’élève plutôt aux environs 700 000.

Etant donné que l’album vient de sortir, ces chiffres qui sont tout simplement incroyables, n’ont certainement pas fini d’évoluer !

Qui est JuL ?

Que l’on aime ou que l’on déteste, une chose est certaine : ce rappeur ne laisse pas indifférent. Nous allons donc faire ici un rapide retour en arrière, pour tenter de comprendre pourquoi ce rappeur français est si populaire.

JuL est né à Marseille le 14 janvier 1990, sous le nom de Julien Marie, dans le quartier Saint-Jean du désert. Pour ceux qui connaissent un peu la cité phocéenne, ce quartier se trouve non loin de l’hôpital de la Timone. Pour les Parisiens, il ne s’agit pas à proprement parler des quartiers nords de Marseille, mais la vie n’y est pas forcément plus simple au quotidien.

Depuis son plus jeune âge, il n’a qu’un but : devenir rappeur. Il l’a d’ailleurs toujours clamé haut et fort au grand dam de ses parents, puisque Julien n’était pas forcément le meilleur élève de sa classe. Il a passé une bonne dizaine d’années à chercher son flow et a trouvé son public, grâce à la puissance des réseaux sociaux. Il est d’ailleurs toujours extrêmement présent sur ces derniers, comme beaucoup de rappeurs nouvelle génération.

Il reste une star locale jusqu’en 2014, avec la sortie de son premier album “Dans ma paranoïa” où les chiffres explosent. Son album se répand comme une traînée de poudre et devient un très gros succès commercial, en même pas une semaine. Il s’écoule à plus de 50 000 exemplaires, ce qui est un bel exploit pour un rappeur qui s’est fait tout seul. Il y parle des problèmes qui surviennent dans son quartier, et plus globalement, dans les quartiers défavorisés partout en .

En tant que rappeur nouvelle génération, il s’appuie fortement sur les réseaux sociaux et sa communauté, pour faire sa promotion et sa renommée. Nous pourrions vous citer par exemple le clip “Sors le cross volé” extrait de son premier album, qui dépasse les 30 millions de vues sur YouTube. JuL, contrairement aux rappeurs d’ancienne génération qui produisaient des albums tous les deux ans environ, sort son deuxième album le 8 décembre 2014. Le premier datait de février. Le succès rencontré ne se dément pas, et le second opus se vend à 85 000 exemplaires, qui selon l’aveu même de son label de l’époque Liga One Industry dépasse tous leurs espoirs.

En 2015, après avoir quitté son label, il sort son 3ᵉ album qui se hisse à la seconde place des ventes d’album rap en France. Il en profite pour annoncer la création de son propre label “D’or et de platine”. Les albums s’enchaînent. JuL sort en moyenne deux albums par an, avec pas moins d’une bonne vingtaine de titres à chaque fois. En même pas trois ans, JuL est passé de star locale marseillaise à chanteur incontournable en urbaine. Il sera d’ailleurs récompensé aux NRJ Music Award en 2016, comme révélation de l’année. Il continue sur ce rythme. En 2019, il en était à son 12ᵉ album studio. Il est possible qu’au moment où vous lirez ces lignes, de nouveaux albums aient vu le jour.

Une chose est certaine, en 2020, JuL est devenu le plus gros vendeur d’album de rap de l’histoire, avec 4 millions d’albums vendus depuis le début de sa carrière, qui faut-il le rappeler, n’a commencé que depuis 6 ans. Pour continuer dans les chiffres et pour comprendre le phénomène JuL, le rappeur rassemble aujourd’hui pas moins de 8 millions d’abonnés sur l’ensemble de ses réseaux sociaux.

Bien évidemment, ce phénomène n’a pas échappé au marketing et aux produits dérivés en tout genre.

  • Vous trouverez bien entendu des tee-shirts, écharpes et autres vêtements en tout genre. Jul y a d’ailleurs contribué, en lançant sa propre marque de doudoune.
  • On trouve également des produits plus surprenants, comme un pochon zip hermétique à l’effigie du rappeur. Il y a peu de chances que le sachet plastique serve à transporter le goûter du petit dernier. Il y a, par contre, plus de chance qu’il se transforme en pochtar de weed.
  • Plus surprenant encore, on trouve des photos du rappeur sur des chaussettes, des coussins et même sur des albums de coloriage.
  • On trouve même des objets avec ses fautes d’orthographe les plus célèbres.

Une chose est sûre, avec autant de produits disponibles, vous en trouverez bien un qui va vous correspondre.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.