Vacances scolaires de février : les réservations au ski sont en chute libre, le secteur est inquiet !

Ce qui était redouté par certains professionnels de la montagne se produit, car les vacances de février seraient au coeur de nombreuses annulations.

Vacances
Source : capture Pixabay

Depuis le mois de mars 2020, la France jongle avec les restrictions, les fermetures, la crise sanitaire, les gestes barrières, les confinements, le couvre-feu… La situation ne semble pas s’améliorer alors que les organes de presse évoquent toujours les mêmes thèmes. Si certains pays ont pu retrouver une vie « normale », cela ne semble pas être le cas de la France qui est toujours à l’arrêt dans le secteur de la culture, des arts, du , de la restauration…

Une chute de 58 % par rapport à 2020 à cause du

Les vacances de février approchent à grands pas, mais elles ne devraient pas améliorer la situation. Les remontées mécaniques sont fermées pour l’ensemble du mois selon les dernières nouvelles, les incertitudes liées à un éventuel confinement sont importantes et cela entraîne forcément une baisse des réservations. PAP Vacances a eu l’occasion de réaliser une étude notamment pour mettre en lumière les difficultés rencontrées par ce secteur.

  • La première zone profitera des vacances de février dans quelques jours, mais les Français ne devraient pas forcément quitter leur domicile.
  • Alors que le est assez flou en termes de stratégies pour lutter contre le coronavirus, certains ont décidé de renoncer aux congés.
  • L’étude montre que les réservations ont chuté de 58 % par rapport à 2020 alors qu’il y a an, nous n’étions pas encore frappé de plein fouet.
  • Plusieurs causes expliquent forcément la situation à savoir la fermeture des remontées mécaniques et les doutes liés à un confinement dans les prochains jours.

La tempête de neige du mois de décembre a tout de même été intéressante pour les Français qui ont été nombreux à se ressourcer dans les massifs montagneux. Même si les remontées mécaniques étaient fermées, ils ont tout de même pu accéder au domaine skiable qui reste ouvert même pendant les vacances de février. Les Français redoutent surtout le confinement qui semble planer au-dessus de nos têtes.

Le 31 janvier, de nouvelles restrictions ont été mises en place, mais le gouvernement ne se prononce pas vraiment concernant un reconfinement alors que les Français ont déjà été confinés deux fois. Olivier Véran a seulement précisé qu’il serait proposé en cas de dernier recours si la situation le demandait.

Une chute conséquente de 77 % à cause des rumeurs

La dernière semaine du mois de janvier a été mouvementée puisque les spéculations concernant un reconfinement ont été nombreuses. Il suffit de lire la presse ou d’allumer la télévision pour comprendre que le gouvernement allait instaurer un autre confinement. La réalité a finalement été différente, mais les conséquences ont tout de même été désastreuses. En effet, le sondage montre qu’aux alentours du 24 janvier, lorsque les rumeurs étaient clairement au rendez-vous, les Français ont été nombreux à renoncer à ces vacances de février puisque la chute a été de 77 % par rapport à l’année dernière.

Ce pourcentage a été révélé par la présidente du site Particulier à Particulier dans les colonnes de BFMTV. Pourtant, les Français ont pu partir cet été et même pendant les vacances de Noël, alors pourquoi une telle baisse ? La raison est assez simple, c’est le manque de visibilité et surtout les incertitudes qui ont pu pousser certains Français à tirer un trait sur des congés à la montagne. En effet, à ce jour, nous ne savons pas si le confinement pourrait être instauré dans les prochains jours ou d’ici la fin des vacances de février. Il n’y a que des rumeurs qui n’arrangent pas du tout la situation.

Dans tous les cas, n’oublions pas les gestes barrières.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.